Lancement d’un appel à projets pour développer la création de tiers-lieux en Île-de-France

A l’occasion de la grande journée nationale « la France aime le coworking ! », qui a eu lieu jeudi 21 mars, la Région Île-de-France lance un nouvel appel à projets intitulé « Aide à la création de tiers-lieux » visant à développer la création d’espaces de travail collaboratif ou tiers-lieux, afin de favoriser les échanges professionnels entre dirigeants, créateurs d’entreprises, artisans ou travailleurs indépendants, et offrant des conditions de travail de qualité à proximité des domiciles des salariés franciliens de tous types d’entreprises (grands groupes, ETI, PME…).

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la stratégie #Leader, qui consiste à développer l’attractivité, la compétitivité, l’entrepreneuriat et l’innovation en Île-de-France et à agir collectivement au service des entreprises et de l’emploi pour tous les Franciliens.

Actuellement, 650 tiers-lieux existent sur le territoire francilien, selon le recensement effectué par l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France (IAU) début 2018. Plus de la moitié d’entre eux se concentrent dans la capitale. La petite couronne représente 30 % de l’offre francilienne disponible alors que la grande couronne n’en compte que 20 %. Cette offre, insuffisante à l’échelle de l’Île-de-France, creuse les inégalités territoriales entre la petite et la grande couronne.

C’est pourquoi, avec un objectif défini dès 2016 de structurer un réseau régional de 1 000 tiers-lieux à l’horizon 2021, en doublant prioritairement le nombre de tiers-lieux en milieu rural, la Région a décidé de mettre en place cet appel à projets doté de 2 700 000 €.

Il s’adresse aux collectivités locales, aux associations ou aux entreprises (quels que soient leur taille ou leurs statuts juridiques), ainsi qu’aux établissements publics et aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Les candidatures devront répondre aux critères suivants :La contribution à la réduction des inégalités d’accès aux tiers-lieux en Île-de-France, notamment en grande couronne et dans les zones politique de la ville,

La nature du projet, le design du site et son adéquation à un besoin exprimé,

Le maintien ou la création d’activités économiques notamment dans les zones rurales,

La qualité des liens avec l’écosystème local,

Le modèle économique et la viabilité du projet.Toutes les candidatures doivent se faire en ligne sur ce site jusqu’au 5 mai 2019 avant minuit, date limite de dépôt des dossiers